Le mois de mai au Kaaitheater

Le mois de mai au Kaaitheater

Philippe Quesne, Germaine Kruip, Eleanor Bauer, Thierry De Mey pendant le KFDA, Rachida Aziz et Cinemaximiliaan

Jeudi 31 mars 2016 —

Philippe Quesne - création

La nuit des taupes (Welcome to Caveland!) se déroule dans un monde allégorique, peuplé d’un bestiaire fantastique, de taupes géantes et de figures appartenant à un univers des sous-sols. À la manière d’un cirque, les habitants de la grotte voyagent de ville en ville, pour y raconter leur histoire « écosophique »dans des théâtres et des festivals.

Dans son œuvre, Philippe Quesne prend pour point de départ les rituels de la vie quotidienne qu’il transforme en petites cérémonies, parfois mélancoliques, parfois comiques. L’œuvre de Quesne tourne dans le monde entier, d’Avignon à Honk Kong en passant par New York. Le Kaaitheater a présenté L’Effet de Serge, La Mélancolie des DragonsBig BangSwamp Club et Next DayLa nuit des taupes est coproduit par le Kaaitheater et sera créé au Kaai lors de la soirée d'ouverture du Kunstenfestivaldesarts.  Vous trouverez plus d'informations sur Philippe Quesne en suivant ce lien-ci.


Germaine Kruip - première belge

Durant Performatik 2015, l'artiste néerlandaise Germaine Kruip a présenté à Bozar A Possibility of an Abstraction : Square Dance. Cette fois-ci, elle transforme l’espace théâtral en un « espace d’expérience cinématographique ». Dans A Possibility of an Abstractionla scène, les ombres, les réflexions lumineuses et l’architecture deviennent les personnages d’un film créé au moment même. La musique du spectacle est signée Hahn Rowe, connu pour ses compositions pour Meg Stuart, entre autres.
A Possibility of an Abstraction est coproduit par le Kaaitheater, et aura sa première belge chez nous lors du KFDA.

Antérieurement à la troisième représentation, Arjen Mulder (professeur et auteur, spécialisé dans l’histoire des médias) donne une conférence sur Paul Virilio et son livre Esthétique de la disparition (1980), l’une des sources d’inspiration de Germaine Kruip. Ensuite, Kruip et Mulder engageront la conversation (en anglais) pendant le dernière RE:THINK 7PM TALK de cette saison au Kaaitheater sous le signe de la philosophie.


Eleanor Bauer, Chris Peck & Ictus - première belge

Meyoucycle (me-you-cycle) – quand on le prononce, le mot ressemble à musical, mais avec un drôle d’accent. Et de fait, la chorégraphe Eleanor Bauer et le compositeur Chris Peck créent quelque chose d’étranger à ce qui est déjà connu comme une comédie musicale. Si toutes les composantes sont présentes – chanson, texte, danse, musique –, le résultat aboutira cependant à un genre étrange et nouveau. Meyoucycle réunit sur scène cinq performeurs et des membres de l’ensemble Ictus.
Meyoucycle sera créé le 11 mai pendant le festival Rencontres Chrorégraphique International de Seine Sainte Denis à Montreuil. La première belge au Kaaitheater est présentée lors du Kunstenfestivaldesarts. Pour plus d'informations et la tournée de Meyoucycle suivez ce lien-ci.
Eleanor Bauer est artiste en residence au Kaaitheater du 2013 jusqu'au 2016. 


Thierry De Mey - création

Compositeur, « enmusicalisateur » de gestes, réalisateur de films de danse, créateur d’installations chorégraphiques multimédia, Thierry De Mey trace depuis trois décennies un chemin singulier guidé par une fascination pour le mouvement. Aujourd’hui, cet artiste à qui la danse belge doit tant écrit pour la première fois un spectacle. SIMPLEXITY: la beauté du geste est une oeuvre pour grand plateau créée avec l’Ircam, l’Ensemble intercontemporain et un groupe de danseurs.
Le spectacle sera créé au Kaaiheater pendant le KFDA, avant de partir vers Paris et Liège.  Plus d'infos + tournée.


Rachida Aziz

Celui qui fuit abandonne, tout comme celui qui arrive doit se faire une place dans une société inconnue. C’est le prix que paient tous les réfugiés : plus le lieu d’arrivée est inhospitalier, plus le prix est élevé. Bruxelles a toujours été une ville qui accueille les exilés. Baudelaire, Hugo, Multatuli ou le peintre Jacques-Louis David ont décrit la capitale comme un refuge où ils ont pu poursuivre leur œuvre. Aujourd’hui, la créatrice de mode et militante Rachida Aziz donne la parole à une nouvelle génération de réfugiés.


Cinemaximiliaan

Le Cinemaximiliaan est un cinéma pour personnes déplacées en cours de route. Le projet a vu le jour de manière spontanée dans le camp de réfugiés du parc Maximilien où des séances de cinéma offraient une distraction bienvenue. Entre-temps, l’organisation est active à travers tout le pays et met sur pied des projets culturels et des excursions dans tous les centres d’accueil de Belgique. Les bénévoles de Cinemaximiliaan sous la direction des cinéphiles Gwendolyne Lootens et Gawan Fagard rencontrent un grand nombre de nouveaux arrivants aux talents artistiques. Cette soirée vous montre trois d’entre eux à l’œuvre. Au Kaaistudio's ils présentent le travail des musiciens syriens Hussein Rassim et Shalan Alhamwy et du danseur Palestinien Mohammed Aukal.
 

MEI IN HET KAAITHEATER

LUCAS VANDERVORST
Of Wittgenstein
3 > 4/05 | théâtre | NL | Kaaistudio's

PHILIPPE QUESNE
The Night of the Moles Welcome to Caveland!
6 > 9/05 | théâtre | FR > NL | première

GERMAINE KRUIP
A Possibility of an Abstraction
14 > 15/05 | théâtre | première belge

ARJEN MULDER
The aesthetics of disappearance
15/05 | RE:THINK TALK | EN

THIERRY DE MEY
SIMPLEXITY
20 > 22/05 | danse | première

CINEMAXIMILIAAN
Hussein Rassim, Shalan Alhamwy & Mohammed Aukal
21/05 | danse/musique/film | NL/FR/EN | Kaaistudio's

RACHIDA AZIZ
The price of the ticket
25/05 | happening | Kaaistudio's

ELEANOR BAUER, CHRIS PECK & ICTUS
Meyoucycle
27 > 28/05 | danse/musique | première belge

Philippe Quesne - The Night of the Moles - 6, 7, 8, 9/05 - © Martin Argyroglo
Simplexity - Thierry De Mey - 20 > 22/05 - © Thierry De Mey
A possibility of an Abstraction - Germaine Kruip - 14 & 15/05 - © Kris Qua
Meyoucycle - Eleanor Bauer/GoodMove + Chris Peck - 27 & 28/05 - © Eleanor Bauer
The Extra People - Ant Hampton - 10/05 - © Britt Hatzius
Of Wittgenstein - Lukas Vandervorst - 3 & 4/05 - © Willy Wtterwulghe
Arjen Mulder - The aesthetics of disappearance - 15/05

Published with Prezly