Festival INSIDE OUT – 9 > 11/07

Festival INSIDE OUT – 9 > 11/07

présenté par Citylab, avec Kaaitheater

En tant qu’incubateur d’art et d’artivisme, Citylab soutient des talents bruxellois·es à élaborer et à imaginer leur conception de l’avenir urbain. Citylab est un des nouveaux partenaires avec lesquels le Kaaitheater collabore depuis cette saison. Le festival INSIDE OUT est notre première collaboration publique, programmée par Citylab, qui se déroule au Kaaitheater et aux Kaaistudio’s.

INSIDE OUT présente des œuvres scéniques et audiovisuelles de ses artistes, sur écran et sur scène. Il s’agit d’un reflet de la dynamique artistique et politique, des possibilités et des défis qui sont au cœur de Bruxelles. Au programme, deux premières, quelques œuvres en chantier et des programmes thématiques autour des violences policières et du féminisme intersectionnel.

 

 

 

Yipoon Chiem - B**** (c) KUMIKH.BE
Yipoon Chiem - B**** (c) KUMIKH.BE

Yipoon Chiem
B****
– première

B**** est une œuvre, un moment intime qui retrace le cheminement de femmes victimes de violences vers une prise de conscience individuelle et collective.

Belge d’origine cambodgienne, Yipoon Chiem puise son originalité dans la pratique des arts martiaux comme le kung-fu et de la danse classique khmère. En s’initiant au hip-hop et au break dance, elle crée son propre style, une véritable fusion de plusieurs influences.

Yipoon a présenté B**** dans un stade initial, sous forme de work-in-progress, lors du festival Bâtard en janvier 2021. La première de ce spectacle, à présent achevé, est à l’affiche d’INSIDE OUT.

Kaaitheater | 9/07 | danses | première

 

Briana Ashley Stuart - Be the Rhythm (c) Britt Ryckebosch
Briana Ashley Stuart - Be the Rhythm (c) Britt Ryckebosch

Briana Ashley Stuart
Be The Rhythm
– première

Be the Rhythm est un spectacle interactif et familial qui met en lumière le Stepping : une forme de percussion corporelle afro-américaine hautement énergique et riche, qui inspire la créativité, stimule la confiance et la force. Une célébration de l’importance de créer du lien à travers le mouvement et le son.

Originaire de Détroit, dans le Michigan, Briana Ashley Stuart est enseignante, chorégraphe et artiste multidisciplinaire internationale.

Ce spectacle a été créé lors de la pandémie, en collaboration avec Citylab. Stuart présente la première de son spectacle dans le cadre d’INSIDE OUT.

Kaaitheater | 11/07 | danse I en néerlandais et français | première

 

Yasmine Yahiatene - La Fracture (c) Yasmine Yahiatene
Yasmine Yahiatene - La Fracture (c) Yasmine Yahiatene

Yasmine Yahiatene
La Fracture

Dans son solo et premier projet de théâtre, La Fracture, Yasmine Yahiatene partage la scène avec la vidéo. Elle se lance dans une quête d’elle-même, de son passé et surtout dans le décryptage d’une relation intime et complexe, celle avec son père.

Yasmine Yahiatene a étudié aux Beaux-Arts de Tournai de 2010 à 2013. Deuxième prix du concours international de vidéo mapping de Lille, Yahiatene a réalisé plusieurs courts métrages, travaillé en tant qu’actrice et a créé le Collectif OXO en 2018. Elle donne en outre des ateliers dans des prisons et dans des maisons de quartier.

Lors du festival INSIDE OUT Yahiatene présentera le work-in-progress de La Fracture.

Kaaitheater | 9/07 | théâtre| en français

 

 

Jihan Imago - Natural Born Healer (c) Alex Cepile
Jihan Imago - Natural Born Healer (c) Alex Cepile

Jihan Imago
Natural Born Healer

NBH (Natural Born Healer) est un solo poétique, à mi-chemin entre la fiction et l’autobiographie, qui aborde le sans-abrisme, le long chemin vers la guérison, le destin tragique où le protagoniste échappe à la mort et va à la rencontre de lui-même.

Né en France dans les années 80 et d’origine algérienne, Jihan Imago est performeur, plasticien, dessinateur, écrivain et hypersensible. Jihan : « Imago, mon nom d’artiste, fait référence à la phase d’éclosion du papillon après la larve et le cocon. La grande question que pose cette pièce est la suivante : qu’y a-t-il après le papillon ? Nous allons le découvrir ensemble sur scène. »

Natural Born Healer a été présenté en tant qu’œuvre en chantier lors du festiva Bâtard en janvier 2021. Au cours d’INSIDE OUT, Imago présente une étape suivante du processus de création.

Kaaitheater | 11/07 | danse | en français

 

En outre il y a “19” – une performance scénique multidisciplinaire d'Alex sur le fait d’avoir 19 ans à notre époque. 19 aborde aussi des thèmes comme la survie, le passing, la marginalisation, l’argent, l’âge et la construction de son identité.
En ligne, vous pouvez rejoindre There is more hurt in healing, une soirée intime, organisée par Monica Kamara, qui invite d’autres artistes féminines à partager leurs expériences de guérison après avoir été blessées.

 

Focus sur le feminisme intersectionel

Au sein d’un paysage féministe belge qui se diversifie aussi bien en termes d’héritage culturel, que de vision ou encore de revendications et de modes de mobilisation, il y a un courant qui se distingue par sa capacité à faire émerger un discours alternatif et inclusif : le féminisme intersectionnel. Il s’agit d’un mouvement porté par des personnes racisées, non blanches qui prend en considération les différentes manières dont certaines femmes (cisgenres et transgenres, mais pas seulement) sont à l’intersection de divers systèmes d’oppression comme le racisme, la misogynie, le validisme, la transphobie, etc.

Lors de cet événement, des personnes et des collectifs se revendiquant d’un féminisme intersectionnel en Belgique prendront la parole. Elles aborderont leurs discours, les nouveaux termes qui permettent de mettre au centre des discussions des réalités marginalisées, leurs modes de mobilisation inclusive et aussi la résistance qu’elles rencontrent de la part des féministes d’autres mouvements, notamment de féministes blanches.

Au programme :

  • Discussion avec Fenya Fischler du collectif de la diaspora juive queer Shabbes 24/7, Collectif ReSisters et Imazi.Reine. Animée par Stéphanie Ngalula, membre du collectif Mémoire coloniale et lutte contre les discriminations.
  • La première représentation du nouveau documentaireLGR ? Solidarité. Intersectionnalité. Radicalité en présence de la réalisatrice Sakina M. Ghani.
  • Performance de clôture par l’artiste slam Gloria Mukolo.

Kaaistudio's | 10/07 | débat, film, performance | en français

 

 

Focus sur la violence policière

Fatima-Zohra Ait El Maâti - Le Filet (c) Johanna De Smet for Imazi.Reine
Fatima-Zohra Ait El Maâti - Le Filet (c) Johanna De Smet for Imazi.Reine

Fatima-Zohra Ait El Maâti - Le Filet

Le Filet est une installation audiovisuelle immersive qui permet de se plonger dans les préoccupations, les craintes et l’anxiété d’une mère attendant une réponse de son fils qui a été arrêté. L’expérience vise à mieux faire comprendre l’impact de la brutalité policière sur des familles et des communautés entières, en outre elles-mêmes des victimes.

Fatima-Zohra Ait El Maâti est une jeune documentariste qui combine audace et discernement dans son travail quotidien. Elle est initiatrice du collectif féministe Imazi.Reine, basé à Bruxelles, animé par un fort désir d’autodétermination et de mémoire de mouvements de défense des droits des femmes indigènes.

Kaaitheater | 9 > 11/07 | installation

 

Latifa Elmcabeni – A conversation on the impact of state violence on  the households

Latifa Elmcabeni est active dans la société civile bruxelloise depuis 2019, autour des violences policières et de l’(in)justice carcérale à Saint-Gilles et au-delà. À travers ses interpellations politiques avec Le Collectif Des Madrés et son travail aux côtés de mères et de jeunes dans tout Bruxelles, elle a prouvé son sens aigu de la résilience et de la place centrale qu’occupent les mères dans le processus de guérison de leurs enfants. Au cours de cette conférence, elle abordera l’importance de la prise de conscience des questions de santé mentale dans les communautés racialisées et l’impact de la violence d’État sur les ménages et les sphères les plus intimes des personnes racisées.

Kaaitheater | 11/07 | conférence & débat | en français

 

 

 

A propos de Kaaitheater

Le Kaaitheater est un lieu pour la danse, le théâtre, la performance, la musique et le débat public – situé à Bruxelles, dans une partie de la ville en plein développement. Créée en 1977, cette maison fut une des pionnières dans le développement des arts de la scène et a pu s’agrandir au fils des années jusqu’à offrir une plateforme tant aux artistes de la Vague Flamande qu’aux nouvelles générations. Son programme s’étend de Bruxelles jusqu’à l’international, de la grande à la petite salle et aussi bien dans la rue que sur les places publiques où les changements urbains et les grandes questions de notre société sont les plus sensibles.

C’est sous le motif How to be Many? que l’équipe du Kaaitheater souhaite, pour les années à venir, créer de l’espace pour accueillir un plus large spectre d’histoires, de perspectives, d’artistes et de publics, afin d’apprendre à mieux refléter la multiplicité des voix présentes dans la ville. C’est pourquoi une partie de nos moyens sont mis à disposition d’organisations et de groupes encore trop peu visibles sur les grandes scènes des Bruxelles qui sont ici invités à composer leur propre programme artistique et peuvent ainsi mieux faire entendre leur voix.

Par ailleurs, nous traçons de nouvelles lignes autour du débat public, de l’éducation et de la participation et espérons de cette façon ouvrir la voie vers une politique de partage et de collaboration avec d’autres acteurs de la scène culturelle, les artistes et les nombreux publics qu’abrite Bruxelles.

C’est le long du canal qui relie ses deux lieux (le Kaaitheater et le Kaaistudio’s) que le travail du Kaai tente de rendre compte des mouvements de son temps, active le débat public et artistique et embrasse la pluralité des formes scéniques d’aujourd’hui. Soyez les bienvenu.e.s.

Kaaitheater
Sainctelettesquare 20
1000 Bruxelles